De Nelson à Nelson (enfin Motueka)

12/01/2011 - Pays : Nouvelle Zélande - Imprimer ce message

     Après une nuit relativement calme après nos craintes de la veille, nous voici parti pour notre première journée dans l'île du Sud, avec une journée à Abel Tasman National Park.

     Après une connexion internet tombée à l'eau à cause d'un ordi sans batterie, et un petit déjeuner, nous reprenons la route pour continuer notre périple. Si tout se passe bien, nous devrions revenir sur Nelson ce soir pour passer la nuit chez un couch-host. Mais pour le moment, aucune nouvelle de ce dernier. N'ayant pas eu accès à Internet, nous nous arrêtons au MacDo de Richmond pour que Claire puisse envoyer un message à notre hôte en lui demandant son numéro de téléphone et son adresse pour la 4e fois consécutive. En plus de cela, elle laisse son numéro afin qu'il puisse la joindre dans la journée. En ne captant aucun réseau, c'est sûr que les choses se compliquent.


     Quelques jours auparavant, Claire avait reçu un mail d'une personne qui souhaitait nous faire découvrir la région de Nelson et nous proposait de passer l'après midi ensemble en partageant une randonnée. Autant dire que cela tombe bien car aujourd'hui, nous sommes totalement perdus. Que faire? Ou aller? Iz va bien nous aider. Nous le retrouvons à l'Information Centre de Motueka et nous choisissons définitivement de prendre la direction du Parc National d'Abel Tasman, le plus petit de Nouvelle Zélande. En faisant connaissance, nous lui expliquons notre problème de logement pour ce soir et décide de nous accueillir si jamais on n'avait pas de toit, car toujours pas de nouvelles de notre hôte.


     Petite promenade à Abel Tasman qui ne vaut pas le Tongariro National Park. Mis à part des arbres, rien de spectaculaire. On n'avait pas trop de temps pour de longues randonnées, donc forcément, ce parc nous a un peu tous déçus. En réalité, ce parc est plus dédié aux personnes souhaitant se balader autour du lac en canoë, ou autres moyens de navigation. Il doit surement avoir de belles choses à découvrir à pied mais.. Ce n'était pas notre cas. Nous rentrons totalement vidé, nous quittons Iz, qui devait aller bosser et il était déjà en retard, et nous en profitons pour nous poser dans l'herbe. L'heure du déjeuner est plus que passée, donc ne perdons pas de temps.


     La suite, ou plutôt la fin vu l'heure se déroulera aux 'Pupu Falls' au nord de Takaka, début de la 'Golden Bay'. Ces chutes sont les plus longues courant d'eau de NZ et sont dotées de l'eau la plus pure du Monde. Une eau claire, presque translucide où l'on pourrait voir le fond jusqu'à une profondeur de 63m ?!?!?!


     100km pour voir ces chutes, un réservoir d'essence vidé à grande vitesse et des freins qui grincent encore et toujours. Voilà un peu le résultat de la visite de ce lieu. Les freins commencent à nous inquiète un peu plus chaque jour.


      Nous sommes à présent sur la route du retour et toujours pas de nouvelles pour cette nuit. Nous décidons donc de joindre Iz afin de le prévenir de notre arrivée soudaine et prochaine. On voyait qu'il avait vraiment envie de nous recevoir car il nous avait préparé le plan d'accès à chez lui au moment où l'on arrivait à Abel Tasman alors qu'il ne nous connaissait à peine, et nous non plus !!! Nous dormirons donc à Motueka, ou plutôt une petite ville à côté, perdue dans la campagne...


     Petite fête du chien à notre arrivée qui avait même quelques pulsions un peu trop fortes. Désolé, les chiens, c'est pas pour moi !! Cela ne m'intéresse pas. Notre sauveur étant végétarien, nous mangeons un bon mix de légumes en guise d'entrée (brocolis, choux fleurs, betteraves, tomates, carottes..tout ce que j'aime, quoi !) et un mélange de riz et de lentilles en plat de résistance agrémenté d'épices. C'était succulent. Et pour le dessert, une petite tarte aux framboises.. Ralala, quel repas.. Ce soir, nous mangerons avec le simple éclairage de bougies. Vraiment une soirée spéciale et qui nous sort de notre train train habituel.


Fin de dîner tardif, il est temps d'aller se coucher car le voyage continue, après une petite guerre sur l'heure du lever pour demain où nous irons à Westport en espérant que le couch host nous accueille.





En réalité, le couch-host de Nelson a essayé de nous appeler plusieurs fois mais notre numéro étant australien, on avait pas précisé qu'il fallait mettre l'indicatif (+61) devant le numéro pour que cela passe en NZ. Donc, vu que ça ne marchait pas, il n'a jamais pu nous joindre.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :