Haast to Queenstown

16/01/2011 - Pays : Nouvelle Zélande - Imprimer ce message

      Après une superbe nuit passée dans un lit, ce qui n'était plus arrivé depuis 3 jours, on repart sur la route après une journée de 'repos' qui nous a tout de même vu faire presque 150 kilomètres. Ce soir, on dormira à Queenstown, capitale mondiale de l'aventure.


     Pressentie depuis quelques jours, la pluie est là et tombe par averse. On avance sur la route, sans intérêt. On s'arrête juste 5 minutes afin d'aller voir une cascade impressionnante vue de la route. Mais la cascade on la prend aussi sur la tête avec ce qu'il nous tombe dessus. De l'eau partout !!


     Cependant, plus on avance et plus le ciel se dégage jusqu'à apercevoir le soleil. C'est une bonne nouvelle surtout que l'on arrive au Lac Hawéa (384m de profondeur) qui offre des points de vues sublimes tout comme son voisin, le lac Wanaka (311mètres de profondeur, 4eme plus grand du pays) où nous nous arrêtons afin de prendre notre repas qui a changé. Pas de sandwichs aujourd'hui mais salade de pâtes avec thon qui était, par ailleurs, difficile à manger avec le vent qui faisait tout envoler. Cela faisait bien plaisir aux mouettes qui nous entouraient...


     Après un court passage par le Visitor Centre pour réserver notre croisière sur les Milford Sound, nous reprenons la route. Mais avant, un petit détour par Rippon, une maison viticole qui se trouvait à quelques kilomètres de nous. Ce qui me permet de vous signaler qu'en NZ, il n'y a pas d'ensemble de domaines comme en France mais uniquement des maisons individuelles, séparées des autres par plusieurs kilomètres.


     Comme pour Franz Joseph, pas de nouvelles de notre couch-host. Cette fois-ci, c'est un peu plus ennuyant car on est censé rester deux nuits sur Queenstown et l'auberge revient cher. Sur la route, un lookout se présente et on décide de s'y arrêter ce qui nous permet de respirer et de relaxer un peu.


     Arrivé très tôt à Frankton, à une dizaine de kilomètres de Queenstown, on décide de faire une halte au MacDo pour avoir Internet après avoir redonner à boire à la voiture, 100$. Et la, c'est le drame. Toute la fin du voyage tombe à l'eau. Notre couch-host ne nous rappelle toujours pas et tous les autres qui étaient prévus pour la fin du voyage ne donnent pas de réponse ou alors du négatif. Le budget se fait serré et serait fortement entamé s'il fallait finir la semaine en auberge. Il faut trouver une solution. On envisage le camping sauvage, qui est tout de même interdit en NZ tout comme en Australie. Je m'en vais demander à des personnes dans le MacDo s'il connaissait pas un endroit où l'on pourrait dormir pour rien ou presque rien avec d'éventuelles douches en espérant peut-être un geste ; qu'ils nous accueillent. Mais pour ça, on peut rêver. Une mamie, qui venait d'Angleterre avec son mari, ne pouvait rien pour nous mais m'a tout de même proposé un nugget de poulet après lui avoir exposé notre situation. Trop gentil !!!!


     On arrive à court d'idées et puis Internet ne nous aide pas trop jusqu'au moment où un miracle se produit. Alex, notre couch-host rappelle Claire et nous signale que l'on peut venir. Ouf !! Deux jours de répit, deux jours pour trouver de nouveaux couch-surfeurs et ainsi vivre la fin de notre aventure tranquillement.

     Soirée tranquille a découvrir une série humoristique brattanique 'Little Britain' (je vous laisse aller voir quelques extraits sur Internet) et une bonne nuit qui va faire du bien à tout le monde mais également aux organismes usés par la route et les cadences folles depuis 2 semaines.


     Demain, repos et journée à Queenstown avant d'entamer la dernière ligne droit de notre séjour Maori.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :