Journée à Coober Pedy

06/04/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

     Après une nuit passée sur une aire au bord de la route et dans la voiture, ma foi plutôt confortable, ou dans la tente, il est temps de reprendre la route sans tarder après le petit déjeuner.


     Toute la clique repart donc sur les longues lignes droites interminables nous emmenant à Coober Pedy sur lesquelles on peut retrouver les fameux roadtrains, déjà rencontrés la veille. Ce sont ces camions pouvant transporter jusqu'à 4 remorques à la fin, filant à 110km/h sur la route et pouvant atteindre 50m. Une plaie à dépasser.

 

 Roadtrains

 

     Le nom de cette ville vient de la déformation de l'expression aborigène Kupa Piti qui signifie ''le terrier de l'homme blanc''. Au bout d'un moment, on distingue des hauts tas de terre. Plus aucun doute, nous nous rapprochons de la civilisation. Après 150km, nous arrivons enfin aux portes de cette ville perdue au milieu du désert, capitale mondiale de l'opale depuis la découverte de la première pierre en 1915, qui fournit l'Australie à 95% et le Monde à 70%.

     Mise à part l'opale, la spécificité de cette ville est sa vie sous terre. En effet, pour 'combattre' les fortes températures en été pouvant atteindre 50°C, les maisons et autres bâtisses ont étés construites sous la terre ce qui permet de conserver une température égale à 22°C quelque soit la chaleur de l'extérieur.

 

Welcome to Coober Pedy


     Nous commençons notre visite par les deux églises troglodytes de la ville. La première est orthodoxe (serbe) qui est l'une des plus vastes et impressionnantes avec ses sculptures sur le toit, alors que la seconde est plus tourné vers le catholicisme.

 

Eglise orthodoxe                             Eglise orthodoxe, inside

 

Eglise catholique


    Suite à ces deux visites, nous décidons de prendre un peu d'altitude et se rendre au Big Winch d'où se déploie une vue sur la ville de Coober Pedy. Le constat est stupéfiant. On se rend réellement compte que la ville est construite au beau milieu du désert, que rien ne l'entoure … Ici se déploie un seau géant où est peint un 'if' tout aussi géant.

 

Coober Pedy

 

Le seau 'IF'


     Après cela, nous réfléchissons à la visite d'une mine. Deux se présentent à nous. La première propose une visite guidée, ou non, dans les mines. A cette occasion, dans le bureau, je rencontre ma première Redback Spider, dans une boîte fermée, fort heureusement. Après réflexion, nous décidons d'aller dans la seconde, Umoona, qui nous propose la visite d'un musée en prime et l'entrée n'est pas chère du tout. Nous irons après avoir mangé car la prochaine visite guidée n'est qu'à 2PM.


     D'ailleurs, l'heure du repas approche. Pour notre premier repas dans l'Outback, nous reprenons la direction de notre point de vue où nous mangerons avec les mouches. Ici, c'est un véritable fléau surtout avec la pluie qu'il est tombée ces dernières semaines. Nous les combattons, défendons notre sandwich comme on peut. Ensuite, nous repartons dans le centre de la ville pour notre visite de la mine.


     Umoona, située en centre ville, va nous permettre d'en savoir un peu plus sur l'univers de l'opale. Après une brève vidéo explicative durant laquelle on était pas loin de s'endormir, nous avons droit à une démonstration sur le taillage et le polissage de l'opale. Ensuite, direction la maison troglodyte qui, par définition, n'a pas de fenêtre ce qui est pratique la nuit car on est sûr d'être dans le noir complet. Puis, nous visitons enfin la mine, à plafond très bas. Petite attention de la part de la guide pour ma part mais bien évidemment, juste à la fin, avant de partir, je tape ma tête sur un des lampadaires qui, selon mes compagnons de route, aurait été totalement plié.

 

Maison troglodyte

 

Mine Umoona


     Notre programme de la journée étant à présent terminé, nous cherchons une occupation afin de continuer la journée. Nous décidons de sortir de la ville et de se rendre sur les lieux où s'est tourné le film Mad Max 3. Nous entrons dans un musée très bizarre où sont accrochés tous les sous-vêtements, probablement de gens de passage voulant laisser un souvenir à Coober Pedy. On décide de vite sortir de là et se rendre à côté, dans une cave. Plus on avançait, et plus c'était obscure. Tellement noir que l'on s'éclairait au flash de l'appareil photo jusqu'à voir les chauves souris qui étaient accrochées au mur de la grotte. Après quelques photos prises au vol, on quitte ce lieu pour le moins très étrange pour regagner le centre ville afin de trouver un camping pour loger ce soir. Une fois fait, nous repartons pour une séance 'noodling', c'est à dire la recherche d'opale à mains nues.

     Au nord de la ville se trouve un lieu de fouilles publiques où tous les visiteurs peuvent se mettre dans la peau d'un chercheur d'opale. Après 2-3 'cailloux' récupéré, nous repartons nous installer sur notre terrain pour monter la tente, profiter de la piscine dégueulasse et fraîche et nous reposer en combattant les moustiques qui, le soir, remplacent les mouches de la journée. Cela représentera probablement le principal fléau tout au long du voyage.

 

Noodling


     Demain, nouvelle journée avec le début réel de l'Outback, les routes non bitumées et le nowhere total !!




Etapes :
Coober Pedy
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :