La traversée du désert : William Creek et Lake Eyre

07/04/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

      Nouveau jour dans notre périple d'Outback avec la disparition de 'grande ville' et de route bitumée. En effet, nous quittons Coober Pedy pour aller... Je ne sais où … Quelque part où la vie est rare voire inexistante...


     A peine quitté la ville de l'opale, nous nous engageons sur des routes de terre appelée ici routes secondaires. Rien de bien intéressant pendant de nombreux kilomètres. Comme j'ai pu voir sur de nombreuses photos, le désert est... vert ce qui est assez invraisemblable. Avec ceci, nos sentiments sont partagés.. Déçus de ne pas voir le réel Outback avec ses plaines à perte de vue de couleur rouge qui vous donne cette impression d'être étouffé et d'être coincé ici, au milieu de rien. Mais également heureux, d'être ici tout d'abord, mais également de se dire que c'est un événement très rare tellement la pluie n'arrose pas souvent le centre de l'Australie. Mais, qu'est-ce que l'on aimerait bien trouver une grande terre de sable rouge. Patience …


     Patience car ce moment va arriver. La grande plaine rouge que l'on attendait est devant nous. Arrêt obligatoire pour quelques photos et pour profiter de ce moment, de cet endroit 'rare'. Nous repartons et un peu plus loin, une nouvelle étendue rouge après avoir été déviée de la route, beaucoup plus grande que la précédente. L'attirance est trop importante. Nous ne savons pas si nous retrouverons des terres comme celles-ci plus loin dans le trip. Nous nous arrêtons et profitons de cette instant magique. Nous sommes au beau milieu du désert ROUGE, celui qui a survécu aux nombreuses précipitations des dernières semaines et mois.

 

C'est sec

 

Le désert rouge de l'Outback

 


     Après de nombreuses minutes passées à observer et profiter de cette terre, nous reprenons la route, ou plutôt la piste, vers William Creek, plus petite ville d'Australie. A notre arrivée, nous avons la chance de retrouver une route goudronnée sur quelques mètres. Nous faisons un stop dans le seul établissement de la ville qui fait Bar – Hôtel – Office de tourisme – Restaurant – Station service – Epicerie (on pouvait acheter des glaces … Mmhhhh !!!).

 

William Creek en une panoramique

 


Population de William Creek

- 3 habitants permanents

- 6 pilotes, qui ravitaillent la ville, survolent le Lac Eyre et les environs pour les touristes, moyennant dollars, of course

- 7 personnels d'hôtels.

(source : propriétaire de l'établissement multifonction)

 

William Creek, le plan



     Après avoir récolté quelques informations sur la route à venir, nous nous installons pour déjeuner histoire de se souvenir à jamais de cette ville. WILLIAM CREEK, JE T'AIME !!! On se fait, bien évidemment, attaquer par les mouches. Après cela, on va refaire un tour dans l'établissement multifonction de la ''ville'' afin de se faire plaisir avec une petite glace. La propriétaire nous propose de racheter l'hôtel après lui avoir dit que nous allons nous installer ici. Croyez vous qu'elle était désespérée ?!


     Avant de continuer notre route, nous refaisons le plein d'essence à un peu moins de 2$AUD le litre au lieu de 1,45 en moyenne. Heureusement que le réservoir était presque plein et que l'on fait cela en prévention de notre future destination perdue au milieu de rien, en sachant que la prochaine grande ville était à près de 200 km. Mais avant cela, et après concertation entre nous tous en prévoyant la route qui restait jusqu'à Adelaide, nous allons faire un petit détour de 120km A/R pour se rendre au Lac Eyre, le plus grand lac salé d'Australie.

 

Et Oui, 2$ le litre !!


     Les 30 premiers kilomètres sont un peu merdique. Ca secoue de tous les côtés malgré la  4x4. Imaginez vous donc avec votre petite Twingo de 1990. En revanche, le deuxième partie du voyage n'a rien d'une partie de plaisir. La piste est réservée aux 4x4 et l'on comprend pourquoi. Des pierres de partout, des ornières qui traversaient la route d'Est en Ouest. On a finalement réussi à s'en sortir après près de 2h de route pour parcourir ces 60 kilomètres.


     Avant de réellement atteindre le Lac Eyre, nous faisons un premier stop à l'ABC Bay où nous marchons sur le lac. Rassurez vous, l'eau avait disparue et ne restait que le sel présent sur une étendue assez spectaculaire.

    Occupant une surface de plus de 8000km², le Lac Eyre est le plus souvent... à sec !! Mais cette année est tellement exceptionnelle, pluviométriquement parlant, que l'on a la chance de le voir 'rempli'. Il faut donc en profiter. A titre d'information, le poids de la couche de sel sur le Lac Eyre est estimé à quelques … 400 millions de tonnes. UNBELIEVABLE... Difficile d'imaginer !

 

ABC Bay



     Après avoir quitté l'ABC Bay, nous reprenons la route pour une dizaine de kilomètres jusqu'au Lac Eyre proprement dit. Nous posons la voiture sur le campground où nous resterons cette nuit et partons pour une ballade improvisée au bord du Lac afin de se rendre compte de son immensité. En comité d'accueil, nous voyons des bancs de poissons morts sur la plage dans un état de décomposition plus ou moins avancé. Cette promenade s'avère compliqué car le sable nous facilite pas la tâche.. A chaque pas, on s'enfonce comme dans des sables mouvants, autant dire que les tongs, c'étaient pas pour ici, les filles pourront vous le confirmer.

 

Lac Eyre de jour


     Suite à ça, nous rentrons au camp de base pour un moment détente en attendant le coucher de soleil que nous n'aimerions pas manquer. C'est temps libre pour quelques instants. Tout le monde s'occupe comme il peut. En lisant, en remplissant son carnet de bord et puis, il est l'heure. L'heure de retourner sur la plage pour ce coucher de soleil qui n'aura pas lieu directement sur lac mais sur les terres de l'autre côté. Cependant, je suis quasi sûr que cela ne rendra pas le spectacle mauvais.

 

coucher de soleil sur le Lake Eyre



     A présent, le soleil est couché, nous pouvons nous préparer à manger et aller se coucher vu qu'il fait nuit tôt et qu'ici il n'ont pas l'électricité ou Internet pour s'occuper. Même le portable ne passe pas bien entendu. Ce sera une soirée jeu de cartes pour nous occuper avant d'aller se coucher. Nous planterons finalement la tente dans l'aire de camping après avoir émis l'idée de la planter au bord du Lake, dans le sable. Imaginez un réveil, le matin, où vous sortez de votre tente et vous avez en face de vous une étendue d'eau !! Ca aurait pu le faire.


     Demain, lever très tôt pour observer le lever du soleil, sur le lac Eyre cette fois-ci. Rendez vous à 6AM.



Etapes :
Lake Eyre
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :