New Year's in Sydney

31/12/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

     31 décembre 2010, dernier jour de l'année et voici que mon objectif numéro 1 en venant en Australie est sur le point de se réaliser. Passer la nouvelle année en regardant le fameux feu d'artifice qui embrase Harbour Bridge, le pont de Sydney qui fait face à l'opéra ainsi que toute la ville aux 12 coups de minuit.


     Réveil programmé à 7h, pour aller récupérer Victoria à la station Centrale de Sydney, à deux pas du backpacker afin de poser les sacs dans ma nouvelle chambre, que j'ai pu booker la veille profitant d'un désistement d'une autre personne. Dommage pour elle ou lui. Ensuite, direction le supermarché pour aller acheter de quoi grignoter durant le temps d'attente qui sera interminable, plus de 10 heures.


     Aux alentours de 10 heures, arrivée à l'opéra de Sydney où l'on décide d'aller voir pour s'installer aux Botanic Gardens, qui donne une vue imprenable sur Harbour Bridge et l'Opéra. Trop de monde, continuons notre route jusqu'à Mrs Macquarie Point pour avoir le même tableau mais d'un peu plus loin. Même résultat. Ce n'est pas étonnant lorsque l'on sait que certaines personnes attendent l'ouverture des portes depuis 6 heures du matin. On se redirige donc vers l'Opera House. Après avoir passer les fouilles, on file vers les marches de l'Opera pour s'installer avant qu'une intuition arrive. En descendant au bord de Corcular Quay, on se rend compte qu'il reste des places sur des banquettes en pierre le long de l'eau. Quand une occasion comme celle-ci se présente, il faut la saisir de suite. Chose faite immédiatement. Il est à présent un peu plus de 11h, c'est donc parti pour une attente de 13 heures.


     Au programme, observation minutieuse de l'Opera, du Pont, de Circular Quay et bien évidemment manger, pour faire passer le temps. Entre temps, l'espace pour circuler se réduit. Les tentes se montent au milieu des allées, les gens s'installent. Au fur et à mesure, vouloir sortir de notre 'parckage' relève d'une mission.


     Les heures avancent, le soleil tape et l'on grille de plus en plus. La nuit commence à tomber sur la baie, minuit approche et pour nous faire patienter, Sydney nous offre à 9PM, un avant goût du festival que l'on pourra voir une fois la nouvelle année arrivée. Un feu d'artifice, prévu à l'origine pour les enfants et les familles ouvre les festivités. L'excitation augmente au niveau de l'Opéra. A présent, à chaque début d'heure, quelques artifices résonnent dans le ciel de Sydney pour nous rappeler que le moment approche. A 10PM, à 11PM. D'ailleurs, c'est à cette heure là que nous décidons d'une petite sieste afin d'être en pleine forme pour le bouquet final. De nouveaux artifices pétaradent dans le ciel obscur, le moment approche.


     La dernière minute... On entend déjà des 'Happy New Year' résonnés aux alentours, dans les cafés et restaurants alors que le décompte sur le pont n'a toujours pas commencé. Petit retard à l'allumage. Quelques instants plus tard, le moment tant attendu arrive. 10,9,8... Tout le monde reprend le compte à rebours jusqu'au fameux 0 et l'embrasement du Harbour Bridge. C'est parti pour 12 minutes. 12 petites minutes pour lesquelles on a attendu 13 heures. Cela explose de partout. Du pont, derrière l'opéra, du dessus des buildings et même d'une plateforme installée au beau milieu de l'eau. On ne sait pas trop où regarder, où flashouiller. C'est trop. Le bouquet final arrive et là, tout le pont de Sydney s'embrase jusqu'à ne plus le distinguer, caché derrière une fumée épaisse.


     Le temps de quelques filmsr et voilà que c'est déjà fini. Mon objectif numéro 1 est réalisé. Tout est si magnifique que le départ est compliqué. Envie de rester ici, toute la nuit, mais il est temps de rentrer à l'auberge. Pas d'arrêt dans un bar pour boire une petite mousse pour fêter ça tellement la fatigue est présente mais également la foule omniprésente qui nous fait fuir.


     Arrivé au backpacker, surprise... Les clés sont demandées à l'entrée pour contrôler les fraudeurs invités généreusement par leurs amis qui possèdent une chambre afin de passer la nuit. Ceci était un peu notre cas mais nous sommes passés au travers des mailles du filet, juste à temps. Cependant, la sécurité rentrait dans les ascenseurs pour un second contrôle et n'hésitait pas à virer ceux qui n'étaient pas munis du fameux pass. Au final, tout s'est bien passé, les autres occupants de la chambre n'ont rien dit et l'on est parti discrètement le matin du 1er janvier.


     Magnifique journée au final bien que totalement grillé mais j'ai pu voir ce fameux feu d'artifice, qui est considéré comme l'un des meilleurs du Monde !

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :