Paihia to Ahipara via le Cap Reinga

04/01/2011 - Pays : Nouvelle Zélande - Imprimer ce message

    Deuxième jour sur les routes néo zélandaises avec comme objectif principal : le Cap Reinga, le point le plus au nord de la Nouvelle Zélande mais c'est également un lieu sacré pour les Maoris pour qui ce lieu à une légende.


     Avant d'arriver là, une longue route s'annonce avec toute la côte Nord Est à remonter ainsi que la péninsule du Cap. Au vu de l'heure et de la distance à parcourir, nous décidons d'avancer et de voir les centres d'intérêt sur le retour. Car en Nouvelle Zélande, c'est comme la Tasmanie, on se circule que sur des routes équivalentes aux nationales françaises. Notre seul arrêt se situe à Mangonui, à l'entrée de la fameuse Doubtless Bay pour prendre des informations sur la région mais aussi pour le traditionnel café du matin. Petit tour de la ville et nous voilà déjà reparti.


     On aimerait manger en haut du Cap. L'heure tourne, nous décidons donc de filer tout droit en direction du Nord en mettant les différents points de vue de côté. Nous les ferons au retour. Entre temps, nous avons réussi à trouver une chambre pour ce soir donc on peut continuer la journée et notre route tranquillement. Seul impératif, il faut arriver avant 7PM. Le temps est donc tout de même compté.


     Après une longue route, on arrive enfin au Cap Reinga, point de rencontre entre la Mer de Tasman et l'Océan Pacifique, ce qui crée une eau dangereuse à cause du courant des deux mers qui se rencontrent. Eligible au patrimoine de l'UNESCO depuis 2007, ce lieu est connu pour son phare et sa légende Maorie qui raconte que les esprits de la mort partent de ce point pour rejoindre l'au delà. Pour les Maoris, Reinga signifie 'Les Enfers'.

 

     Pause déjeuner que l'on doit impérativement prendre sur le parking car la Nouvelle Zlénde préserve son environnement et est très attentive dessus. Après cela, c'est donc parti pour une petite descente au phare pour, peut-être, entrer en communion avec les esprits. Quelques photos des différents points de vues et nous reprenons la route, la même que l'aller puisqu'il n'y en a qu'une principale avec cette fois, de nombreux arrêts.


     Le premier s'effectue aux 'Sand Dunes'. Une immense étendue de sable, tellement interminable que l'on se croirait au Sahara mais sans la chaleur étouffante. A l'entrée, il est même possible de louer une planche et de faire du surf sur sable. Trop cool !!! 15$/h...Le plus marquant, en plus de tout ce sable était de voir le paysage et son alterné entre sable au premier et troisième plan avec, au milieu, une forêt dense.


     La suite du chemin passe par la 'Rarawa Beach', une plage de sable blanc et fin, à l'eau claire et à température idéale pour se baigner, ou pour faire juste trempette quand on sait que l'on ne pourra pas se changer car toutes nos affaires sont dans le sac énorme bien calé dans la voiture !!


     A présent, direction l'hôtel, enfin le backpacker ou auberge de jeunesse, c'est moins cher. Tant pis pour la 'Ninety Mile Beach' qui valait le coup mais il est l'heure de rentrer au campement si l'on ne veut pas dormir sur la plage. En arrivant à Ahipara, on part à la recherche de notre lieu de repos qui n'est pas compliqué à trouver car dans la plupart de ces villes, ils sont souvent situés sur la rue principale. Et là, on tombe sur le c**. Ce n'est pas un backpack mais un gîte. Ce soir, nous allons dormir dans une immense maison transformé en auberge avec une petite terrasse, jardin très agréable et une vue imprenable sur la mer. Du coup, je crois que nous allons rester ici à vie et ne plus jamais repartir.  Le paradis sur Terre. Dortoir de 4 avec un argentin (premier contact pour le trip en Am Sud...).


     Petit passage sur la plage avant le repas pour quelques photos et nouvelle 'trempette' dans une eau un peu plus fraîche mais c'est toujours agréable de pouvoir tâter l'eau surtout quand elle est agréable et après une chaude journée. Enfin, pour terminer la journée en beauté, petit dîner sur la terrasse avec un couple de français vivant en Nouvelle Calédonie. Super pour récupérer quelques infos sur cette île.  On la croit magnifique mais en réalité, derrière le rideau , de nombreuses choses sont cachées. L'heure du dodo a sonnée.

 

     Demain, une longue route nous attend afin de rejoindre Auckland, près de 500km.



Etapes :
Ahipara
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :